René Lussier

Né à Montréal en 1957, le guitariste René Lussier est l’une des figures dominantes de la musique innovatrice québécoise. Il partage sa pratique entre la composition, l’improvisation, la trame sonore, la chanson, la réalisation et la production. On lui doit une soixantaine de musiques de film, l’extraordinaire bande sonore du Moulin à Images de Robert Lepage et une trentaine de disques, dont Le trésor de la langue, Grand prix Paul-Gilson 1989, une fresque révolutionnaire sur la parole et l’histoire, qualifiée de chef-œuvre par la critique.

De 1975 au début des années 2000, il initie ou fait partie de nombreux ensembles qui lui permettent de tourner un peu partout dans le monde, parmi lesquels Conventum, Les Quatre Guitaristes de l’Apocalypso Bar, les duos avec Pierre St-Jacques, Jean Derome, Martin Tétreault et Robert Marcel Lepage, et la collaboration avec Fred Frith, qui s’étendra sur plus d’une décennie (Nous autres, Keep the Dog, Fred Frith Guitar Quartet). Au cours de cette période, il prend également part à différents projets de Heiner Goebbels et partage la scène avec plusieurs improvisateurs américains et européens, dont Hans Reichel, Eugene Chadbourne, Bob Ostertag, Tom Cora, Ikué Mori, John Zorn, Cristof Anders, Otomo Yoshihide,

Chris Cutler et Zeena Parkins. En 1984, il cofonde l’étiquette Ambiances Magnétiques, à laquelle il contribue pendant seize ans.

En 2003, il choisit de quitter la scène montréalaise pour vivre et composer à la campagne, où il construit un laboratoire qui lui permet d’accueillir d’autres musiciens. Son activité y est aussi effervescente qu’éclectique, et sa démarche inlassablement guidée par l’expérimentation. Depuis, René Lussier a composé pour la scène, sonorisé plusieurs installations du cinéaste Pierre Hébert et co-réalisé avec lui le film Tu ressembles à moi / You look like me, meilleur film canadien au Sommet du film d’animation de Montréal en 2015. Il a également écrit pour les ensembles Hard Rubber (Vancouver) et Bang on a Can (New York), en plus de créer un large répertoire pour son nouveau quintette (festivals 2017, album et tournée japonaise en 2018), autour duquel il fait paraître un nouveau disque cet automne: Au diable vert.

René Lussier a reçu le prix Freddie Stone, une distinction nationale décernée par la fondation Arthur et Béatrice Minden et le Sound Symposium de Terre-Neuve «pour son intégrité artistique, son esprit novateur et son apport à la musique nouvelle canadienne». Il est également lauréat du prix Victor- Martyn-Lynch-Staunton, remis par le Conseil des Arts du Canada pour honorer les réalisations exceptionnelles et l’excellence d’un artiste canadien.

Upcoming events

Past events