Taima Project

Taima Project, c’est Alain Auger et Elisapie Isaac. Lui: Blanc, Québécois, francophone, issu d’une grande famille, compositeur & musicien, élevé à Rouyn-Noranda en Abitibi dans le «Petit Nord». Elle: Autochtone, Inuk, s’exprimant en inuktitut, en français et en anglais, née d’une mère inuk et d’un père terreneuvien, originaire de Salluit au Nunavik dans le «Grand Nord», adoptée à sa naissance par une famille inuit, cinéaste, auteure-interprète. Lui: ouvert à tout, curieux, enthousiaste, sociable, intéressé par la diversité culturelle, concerné par les causes sociales et environnementales, multi-instrumentiste. Elle: rêveuse, audacieuse, intense, créative, engagée et profondément attachée à ses racines et sa culture, concernée par l’état de son peuple, artiste multi-disciplinaire.

Mais ça veut dire quoi Taima Project? Le mot «Taima» est un mot d’usage courant dans la langue inuktitut et est utilisé dans quasiment toutes les expressions. Ça veut dire: «Assez! C’est terminé. Passons à autre chose». Le mot «Project» s’est imposé de lui-même. Ce duo est un projet parmis tant d’autres qu’Alain et Elisapie ont respectivement. Taima Project se veut porteur d’une vision nouvelle des relations entre les Blancs et les Inuit. «Taima» le temps où les peuples autochtones se sentaient inférieurs et victimes, menacés ou en voie d’extinction. Place à la fierté, à la richesse culturelle et naturelle, place à l’échange sur un pied d’égalité entre Blanc et Inuit. «Taima» de se taire. Place à la parole. Taima Project n’est pas un rejet du passé, c’est un regard résolument tourné vers l’avenir.

Past events