Marie Davidson

Marie Davidson amorce son parcours musical à l’enfance avec le violon et une formation classique. Dès l’âge de 19 ans, elle est propulsée dans la scène indépendante de son Montréal natal, se produisant avec plusieurs groupes et explorant de nouvelles sonorités. Elle forme avec Xarah Dion le duo expérimental Les Momies de Palerme qui fera paraître quelques années plus tard un album sur la mythique étiquette Constellation. À cette époque, Marie gravite dans l’univers de l’espace artistique DIY La Brique où elle fait ses classes. C’est là qu’elle rencontre Pierre Guerineau, son actuel mari; ensemble, ils forment le duo Essaie pas avec lequel ils produisent plusieurs sortis dont deux albums sous le label DFA.

En parallèle, elle s’allie avec David Kristian pour former DKMD, ce dernier l’initie aux séquenceurs et à la production. C’est le catalyseur qui l’a amenée à se produire en solo et en 2012 à faire paraître par elle-même son premier EP éponyme, ultérieurement réédité chez Holodeck. S’ensuit une série d’albums, à commencer par Perte d’identité en 2014, Un Autre Voyage en 2015 et Adieux Au Dancefloor chez Cititrax en 2016. En 2018, elle signe chez Ninja Tune et fait paraître le très encensé Working Class Woman qui la projette à l’avant-plan de la scène de musique électronique. L’album se retrouve dans la courte liste du prix Polaris et jusqu’au Grammys avec la nomination du remix par Soulwax de la pièce phare Work It.

Désenchantée par la scène club en plus d’être épuisée par l’isolation et le rythme effréné des tournées, elle amorce fin 2019 un travail plus personnel et introspectif qui mènera à la création du groupe Marie Davidson & L’Œil Nu. La formation présente l’album Renegade Breakdown en 2020, une collection de chansons aux arrangements hybrides qui brouillent les normes stylistiques et permettent à Davidson d’affirmer sa polyvalence et de mettre en valeur ses talents autant en écriture qu’en performance.

À l’hiver 2021, Davidson compose la musique de Jump Cut #2, une expérience audiovisuelle conçue en collaboration avec la chorégraphe Dana Gingras et l’artiste vidéo Sabrina Ratté. L’œuvre, co-commissionnée par le festival CTM de Berlin et Ciné Qua Non Media, fût présentée en première mondiale à l’édition digitale du festival MUTEK Barcelone x Buenos Aires.

Événements passés