Raphaële Thiriet

Après son passage au Conservatoire National de Région de Toulouse où elle apprend la méthode Grotowski auprès d’Henri Bornstein en 1997, Raphaële prend la décision d’entreprendre une licence de théâtre à l’Université d’Aix-en-Provence, où elle développe une pensée politique et philosophique autour du théâtre. Elle apprend la dramaturgie et le jeu d’acteur auprès d’Angela Konrad, metteur en scène de la compagnie In Pulverem Reverteris (Maintenant La Fabrik, Montréal) ainsi que l’esprit du laboratoire de recherche. Elle travaille par la suite pendant 6 ans avec Angela Konrad pour diverses créations dont Time Is Out of Joint: Part 1, 2, &; 3, Richard III et Traumzeit. Elle tourne en France et à l’étranger. Parallèlement, elle s’intéresse à la danse contemporaine et à l’art de la performance. Elle travaille avec des chorégraphes sur des formes expérimentales tel qu’Heddy Maalem ainsi qu’Emilio Calgagno. Elle est actrice dans diverses compagnies en France comme Ma voisine s’appelle Cassandre, ou Les travailleurs de la nuit, et travaille des écritures contemporaines comme Valère Novarina, Edouard Glissant, Nathalie Quintane ou Roland Schimmelpfennig. Elle participe à la création et joue dans Les instituteurs immoraux de la compagnie Les travailleurs de la nuit, d’après les écrits de Sade et la cinématographie de Buñuel. Raphaële écrit aussi de la poésie iconoclaste et du théâtre. Au Canada, elle travaille avec Chris Abraham et la compagnie Crow’s Theatre (Toronto) pour la création de TheCountryde Martin Crimp. Elle est dramaturge, auteur et comédienne auprès de Mark Lawes depuis les 9 dernières années. Son travail le plus récent inclut la création et programmation des TJLABS, elle dirige pendant 10 ans un programme éducatif de création avec des adolescents. Elle met en scène Concord Floralde Jordan Tannahill, en 2016 et est actuellement en cours de développement de la production de la traduction québécoise La serre Concorde effectuée par Olivier Sylvestre. Cette pièce avec 10 adolescents qui représentent la diversité culturelle montréalaise verra le jour à l’Usine C en avril 2021.

Événements passés