Mélanie Verville

Membre fondatrice de Parabolik Guérilla Théâtre, Mélanie se consacre à la mise en scène, la chorégraphie et la performance. Elle co-dirige, avec Alexander Wilson, des œuvres multidisciplinaires comme Homo Faber, présenté aux Écuries en 2010 et Organon, qui sera au Théâtre La Chapelle en février 2014. Elle a récemment créé Mu, une œuvre micro-sensible de dos et de doigts commandée et exécutée par Catherine Cédilot dans le cadre du projet J’arrive en morceaux dans dix valises. Mélanie s’intéresse au mouvement, aux rituels, aux organes, aux désorganisations, aux interstices, aux devenirs, aux animaux, au sensible, aux micro-variations de la sensibilité, à l’à peine perceptible. Son approche est inspirée de la danse japonaise butô, pratique rigoureuse et indisciplinée qui a le plus fortement contribué à sa «dé-formation» artistique.

Événements passés

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies qui permettent l’analyse d’audience.