Renegade Breakdown

Marie Davidson et L’Œil Nu

Marie Davidson, L’Œil Nu [Photo: Clara L’Heureux Garcia]
Marie Davidson, L’Œil Nu [Photo: Clara L’Heureux Garcia]
  • Vendredi 8 octobre 2021 20h00
    4530, avenue Papineau (angle du Mont-Royal Est)
    Montréal (Québec)
    • À guichet fermé
    • En salle

En première partie: GOLPESAR avec Rouzbeh Shadpey.

En première montréalaise, Marie Davidson revient sur scène entourée de son super-groupe L’Œil Nu, composé de Pierre Guerineau, Jesse Osborne-Lanthier et Asaël R Robitaille. Soutenue par les arrangements hybrides du trio, alliant guitares et électroniques, l’interprétation par la poète des pièces de Renegade Breakdown et Persona est plus théâtrale et performative que jamais.

Collaborateurs de longue date, Marie Davidson, Jesse Osborne-Lanthier, Pierre Guerineau et Asaël R Robitaille ont chacun singulièrement exploré un vaste spectre de la musique électronique, produisant des albums pour des maisons de disques tels que DFA, Cititrax, Holodeck, Éditions Appærent, Halcyon Veil, Orange Milk, MIND Records et raster-noton. Aujourd’hui réunis par leur amour de l’écriture pop, Marie Davidson et L’Œil Nu célèbrent et réinventent les codes du genre.

La fin de l’intense tournée mondiale qui suivit le succès de Working Class Woman (Ninja Tune / Bonsound, 2018) marque pour Marie Davidson un nouveau départ. Inspirés par son désenchantement de la culture des clubs, de la solitude et des doutes existentiels vécus sur la route, les textes de Marie, plus personnels et aiguisés que jamais, servent de fondement à ce que deviendra l’album Renegade Breakdown. Les compositions et les arrangements élaborés par L’Œil Nu mettent en valeur ses talents d’interprète, chanteuse, front-woman.

Producteurs aux goûts éclectiques, autant à l’aise avec les expérimentations électroniques d’avant-garde, que les instrumentations rock (guitares, basse, batterie) ou orchestrales, la musique de L’Œil Nu se veut libre et inventive, dont les formes s’adaptent pour servir l’émotion exprimée par les textes de la poète.

Leur nouveau single Persona (2021) toujours paru chez Ninja Tune et Bonsound, en est la preuve, déclinant le thème en 3 pièces distinctes, passant des murs de guitares saturées aux tons plus légers et synthétiques de la version BB, en passant par les boucles superposées de l’interlude.