Artiste

Francine D’Amour

Romancière et professeur, Francine D’Amour enseigne la littérature au Collège Montmorency depuis 1976. Elle collabore occasionnellement à diverses revues littéraires: Art Le Sabord, Arcade, Les écrits, Moebius, etc. Occasionnellement aussi, elle fait d’elle-même une «fille électrique» et participe aux soirées organisées par D. Kimm. Le premier roman de Francine D’Amour, Les Dimanches sont mortels (Guérin littérature, Montréal, 1987 — Le Félin, Paris, 1991 — Boréal Compact, Montréal, 2004), a obtenu le Grand Prix littéraire Guérin en 1987 ainsi que le Prix de l’Académie des lettres du Québec en 1988. Son second roman s’intitule Les Jardins de l’enfer (VLB Éditeur, Montréal, 1990 — Le Félin, Paris, 1991 — Éditions du club Québec-Loisirs, Montréal, 1991 — Boréal Compact, Montréal, 2005). Son troisième roman, Presque rien (Boréal, Montréal, 1996), a été récompensé par le Prix Québec-Paris en 1997. Elle est aussi l’auteur d’un recueil de nouvelles, Écrire comme un chat (Boréal, Montréal, 1994). Son dernier roman, Le Retour d’Afrique (Boréal, Montréal, 2004), a figuré parmi les œuvres en lice pour les éditions 2005 du Prix littéraire des collégiens, du Prix des libraires du Québec et du Prix du roman d’amour du Prince-Maurice. Ce roman a été traduit en anglais par Wayne Grady et publié par les éditions Douglas MacIntyre en 2005.

Francine D’Amour a été à plusieurs reprises invitée à présenter son œuvre lors de colloques, festivals, salons du livre qui se sont tenus tant au Québec qu’au Canada (Moncton, Toronto), aux Etats-Unis (Los Angeles, San Diego, Wichita), en France (Paris, Lyon, Brive-la-Gaillarde) et au Maroc (Casablanca). En mai et juillet 2005, elle a été invitée à participer à des événements littéraires qui se sont déroulés à l’Île Maurice (Prix du roman d’amour du Prince-Maurice) et en France (Rencontres québécoises en Languedoc).

A participé ou collaboré à l’événement