Artiste

Louise Dupré

Poète, dramaturge et romancière, Louise Dupré a étudié à l’Université de Sherbrooke puis à l’Université de Montréal, où elle a obtenu, en 1987, un doctorat en lettres. Sa thèse porte sur la nouvelle poésie québécoise au féminin. Elle a été responsable, avec Louise Cotnoir, de la production d’un spectacle de femmes, Si Cendrillon pouvait mourir! elle a fait partie du collectif des Éditions du Remue-Ménage, où elle s’est occupé, entre autres activités, du comité de lecture. Poète et critique, elle a fait paraître des textes dans plusieurs revues et anthologies québécoises et étrangères. Elle a enseigné au Collège de la Région de l’amiante de 1974 à 1987 et a également donné des cours à l’Université Concordia et à l’Université de Montréal. Elle est actuellement professeure de littérature et directrice du département d’études littéraires à l’Université du Québec à Montréal. Prix Alfred-Desrochers pour son recueil La Peau familière. Son recueil Chambres a été mis en candidature pour le Prix du Gouverneur général en 1987. Elle recevait, en 1993, le Grand Prix de poésie de la fondation des Forges pour Noir déjà et, en 1997, le Prix Ringuet de la Fondation Jean-H-Picard pour son roman La memoria. La pièce Tout comme elle s’est mérité le prix de la critique 2005-2006 de l’Association québécoise des critiques de théâtre, dans la catégorie Montréal. En 1999, elle était reçue dans les rangs de l’Académie des lettres du Québec.

A participé ou collaboré à l’événement