Artiste

Ying Yang Ladies

Les Ying Yang Ladies sont nées de l’émulation de deux pratiques, soit la photographie (Caroline Hayeur, Yang) et la musique (Myléna Bergeron, Ying). La réalité captée par leurs outils d’enregistrements est sculptée et remixée pour créer des micro-récits à la fois poétiques et documentaires. Le résultat de cette alliance est un corpus d’œuvres vidéo-musique onirique et singulier. Le duo se manifeste pour la première fois à l’invitation du festival MUTEK en 2003. Depuis lors, les projets d’explorations visuelles et sonores se sont multipliés: à Montréal en 2003 pour l’ouverture de l’exposition Mes Nuits Blanches au Centre d’art et de diffusion CLARK; au Chili lors de la première édition du festival MUTEK.CL et à Baltimore au Once.Twice Festival of Sound and Video Art en 2004. Leur vidéo Chronopée A fut choisi par le FIFA 2004 pour le programme Le bruit de choses. Lors de la manifestation Décarie Déconstruit en mai 2005 à la Galerie Liane et Danny Taran du Centre Saidye Bronfman, elles abordent pour la première fois la thématique de l’urbanité. En mai 2006, invitées en résidence au MoMA de Shanghai, elles entreprennent le projet Mapping Territories. «Notre objectif était de cartographier la ville en sons et en images et de construire un portrait à la fois intimiste et social des mutations de Shanghai». La performance qui en est issu, Mapping Territories: A Shanghai Story fut présentée au Duolun MoMA, au Centre Communautaire et Culturel Chinois de Montréal en 2006, lors de la Nuit Blanches et au festival HTMlles8 en 2007, au 19th St.John’s International Women’s Film Festival à Terre-Neuve en 2008 et au Domaine D’O à Montpellier en France en 2009. Leur nouveau projet Dans la forêt 2: Plus on avance, plus le bois est grand à l’invitation du FVA inclus pour la première fois le texte performé.

A participé ou collaboré à l’événement