Événement

Cabaret DADA — Spectacle de clôture

  • La Sala Rossa
    4848, boulevard Saint-Laurent, 3e (près de l’angle Saint-Joseph)
    Vendredi 8 février 2008
    20h30

Bilingue et langues inventées. Entre 1916 et 1925, les dadaïstes voulaient remettre en cause les conventions et les contraintes idéologiques, artistiques et politiques. Comme nous. Ils rejetaient les convenances, la raison et la logique. Comme nous. Ils aimaient l’extravagance et la liberté de création. Comme nous. Et surtout, ils cherchaient cette liberté particulièrement dans le langage, qu’ils aimaient lyrique et hétéroclite. Comme nous!!!

Notre soirée de clôture prend la forme d’un Cabaret DADA digne de nos précurseurs dadaïstes. En effet, cette édition du FVA mise particulièrement sur le sens de l’histoire. Nous avons commencé avec John Giorno, qui pratique la poésie performée depuis 50 ans. Nous terminons en rendant hommage à nos pairs, pères et mères de la performance par un cabaret dans la plus pure tradition DADA. Nous avons convoqué les artistes les plus fous de Montréal, on leur a dit que tout était possible, du texte aux costumes. Et nous avons réuni une distribution complètement délirante, — pour ne pas dire hystérique queer insolente démesurée, improbable. À bas la raison et vive l’extravagance! De plus, pris d’un instant de folie typiquement dadaïste, nous avons maintenu le prix du billet à 15 $ seulement pour cette soirée follement historique.

Avec 2boys.tv, Nathalie Claude, Stéphane Crête, Pascal Angelo Fioramore, Miriam Ginestier, Marcelle Hudon, Dayna McLeod, Carole Nadeau, Dominique Pétrin, Alexandre St-Onge, Simon Brown. La soirée sera animée par la toujours surprenante Alexis O’Hara. Et nous avons recruté la plus jolie et la plus grande cigarette girl au monde: Lucas Jolly. Il y aura aussi projection des vidéos noir et blanc muets queer (!) de Miriam Ginestier mettant en vedette l’aventureuse Fannie Nipplebottom et des vidéos tendance dada de Mike Stecky.