Historique

Les Productions si on rêvait encore est un organisme à but non lucratif dont le mandat est de promouvoir l’oralité* et toutes ces expressions uniques qui sont le fruit des pratiques interdisciplinaires (la performance, la musique, le théâtre, la danse, les arts visuels, etc.) qui privilégient la rencontre avec les mots dits / la parole et la performance scénique.

Cet organisme et sa mission sont le résultat d’un constat: les artistes de l’oralité sont de plus en plus nombreux et présents sur différentes scènes montréalaises: Casa Obscura, Sergent recruteur, Lion d’Or, café Chaos, café Ludik, Hurleys, Jailhouse, P’tit bar, Place à côté, Petite Licorne, casa del popolo, etc. mais ils demeurent isolés et aucun événement d’importance et unificateur, faisant de l’oralité un moyen d’expression distinct, caractéristique et autosuffisant, n’est présent pour les réunir. Il faut briser ces frontières et cet isolement et créer un lieu de diffusion unique d’expériences inédites: l'idée d'un événement dédié l’oralité s'est imposé...

Ainsi est né le Festival Voix d’Amériques (FVA).

* * *

Manifestation annuelle fondée sous le signe de la création contemporaine, le FVA rassemble ceux et celles qui offrent des performances axées sur l’oralité et ceux qui s'y intéressent, bien entendu.

Afin de répondre à la diversité des artistes et aux attentes des spectateurs, le FVA propose des soirées sur mesure mettant en scène plusieurs artistes autour de thématiques communes.

Ces spectacles hauts en couleurs permettent aux spectateurs d’entendre et de voir pendant plusieurs soirées des artistes représentatifs de tendances marquantes des nombreuses variations de l’oralité.

Le FVA est:

  • un pont unique, voire utopique, où seront rassemblés et où se côtoient des artiste de toutes les cultures des Amériques - un volet connexion viendra s’ajouter au festival, volet qui prendra la forme d’une soirée cabaret où seront invités des artistes de l’extérieur des Amériques;
  • un point de rencontres et d’échanges entre ces artistes, qu’ils soient francophones, anglophones, autochtones, hispanophones…;
  • une mise en situation pour des échanges entre artistes;
  • une occasion pour provoquer la recherche de formes nouvelles;
  • un lieu d'efforts et d'acharnement à promouvoir les artistes de l’oralité pour faire d'un créneau marginal ce qu’il est: un genre incontournable;
  • le théâtre d’une confrontation/ rapprochement entre le public et les univers contrastés des artistes;
  • un espace où fusionnent pensée et émotion, recherche et plaisir, expérimentation et représentation;
  • un endroit de découvertes;
  • surtout une porte ouverte sur l'imaginaire.

* * *

Lieu d'échange et de réflexion sur l'art de l’oralité, le FVA proposera également, lors de ses éditions ultérieures, des résidences, des ateliers, des tables rondes, des débats, des visionnements de films, etc.

* La spécificité, l’originalité et ce en quoi le Festival Voix d’Amérique (FVA) se définit en tant qu’entité distincte, se différencie des autres manifestations artistiques et littéraires, sont ses trois composantes essentielles: expression orale d’un contenu littéraire donnée à travers une performance où l’artiste est en représentation.