Mot de la directrice artistique

Nous avons eu le bonheur d’apprendre en décembre dernier que Les Filles électriques sont finalistes au Grand Prix 2004 du Conseil des arts de Montréal dans le secteur littérature pour le Festival Voix d’Amériques. C’est la première fois qu’un événement consacré à la littérature orale, au spoken word et au texte performé est ainsi récompensé, et nous tenons à partager cet honneur avec les artistes qui depuis tant d’années montent sur scène pour livrer leurs textes avec conviction, humour ou émotion, avec nos amis musiciens, et aussi avec nos collègues organisateurs (enfin, ceux qui ne sont pas morts d’épuisement). Nous souhaitons que le FVA demeure un lieu d’expérimentation engagé, effervescent, touchant et stimulant. Et nous allons continuer de donner la parole aux voix différentes.

Être engagé veut aussi dire agir. Comment ne pas être troublés et interpellés par l’ampleur de la tragédie causée par le tsunami. Nous ferons donc à partir de maintenant et jusqu’au dernier jour du FVA une collecte pour ramasser des dons qui seront intégralement remis à la Croix-Rouge canadienne. Nous recueillerons l’argent et les chèques faits à la «Croix-Rouge canadienne» sur les lieux des spectacles. Toutes les contributions sont bienvenues, même petites. Nous ferons le bilan lors du spectacle de clôture. Merci.

D. Kimm